Une carte postale réapparaît après 150 ans !

Dans son édition du 16 mars dernier, le quotidien Sud Ouest relatait l’histoire d’une habitante de Langoiran ayant reçu une carte d’anniversaire avec… 21 ans de retard ! D’après le cachet de La Poste, la carte postale aurait bien été envoyée de la Poste de Guethary en août 1997.

Un fidèle lecteur du Guérafy tient à nous signaler que si ce retard constitue une belle performance, il ne s’agit pas non plus d’un record historique dans le village. Il nous a donc fait parvenir la copie d’une carte postale reçue il y a 15 jours et envoyée en… 1875 ! Une carte postale d’époque et particulièrement bien conservée envoyée par son Arrière arrière arrière grand père !

A l’instar de la carte de 1997, qu’il fut facile de dater grâce au cachet de La Poste, mais aussi au visuel de la carte représentant un lapin bleu criant « Yip », un terme inemployé depuis plus de 20 ans, il est aisé de confirmer la date de la carte postale de 1875. En effet, on reconnaît bien le style architecturale de l’époque de la maison en arrière-plan (1867 selon un spécialiste local bien documenté) , ainsi que cette tradition qui consistait à couvrir les boeufs d’une nappe blanche à rayures pour les protéger du soleil, bien plus présent à l’époque. Depuis, on ne met plus de nappe sur les boeufs et d’ailleurs, on utilise des Partner ou des Kangoo pour transporter des bouts de bois !

En revanche on constate un élément relativement surprenant, il semblerait que la qualité de la route ait été parfaitement conservée… en l’état !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s